FAQ

Foire aux questions


Pour déterminer les coûts d’un traitement, il faut d’abord faire un examen pour être en mesure de poser un diagnostic et établir un plan de traitement.  Suite à cet examen, nous serons en mesure de vous donner les coûts pour le ou les traitements requis.

Le blanchiment dentaire professionnel est un choix thérapeutique tout à fait sécuritaire lorsqu’il est réalisé sous la supervision d’un dentiste. Le blanchiment fait référence à l’utilisation d’un produit à base de peroxyde qui permet de modifier la couleur de l’émail et atténuer les taches profondes et les taches de surface. Au contact de la dent, l’eau oxygénée élimine les taches et blanchit les dents. Le peroxyde provoquera une légère détérioration microscopique de l’émail de la dent invisible à l’œil nu, qui sera par la suite corrigée par une reminéralisation de la surface de la dent grâce aux minéraux de la salive. Les deux effets secondaires les plus rapportés sont une sensibilité temporaire des dents au chaud ,au froid et à l’air ainsi qu’une légère irritation des gencives. Ces effets disparaîtront cependant progressivement dès l’arrêt du traitement.

Cela dépend de chaque personne et de sa capacité à éliminer l’anesthésie dans son système.  En général, on parle d’une moyenne de 3-4 heures.

  1. L’amalgame gris est un alliage de métaux.  C’est un matériel très résistant; cependant, il nécessite une rétention mécanique dans la dent, donc la cavité qui devrait être taillée sera plus grande et moins conservatrice.  Aussi, il aura tendance à prendre de l’expansion en vieillissant ce qui favorisa l’apparition de fissures dans la structure dentaire restante.
  2. Le composite (blanc) est une résine, donc un plastique.  C’est un matériel très conservateur qui se colle chimiquement dans n’importe quelle grandeur de cavité.  Malheureusement, il convient moins bien aux grosses restaurations car il s’use plus rapidement et est plus mou que la dent.
  3. La céramique (blanche) est présentement le matériau de choix pour une restauration plus volumineuse.  Sa dureté est similaire à l’émail de la dent ce qui favorise sa résistance à long terme.  De plus, il renforcit les parois dentaires restantes afin de retrouver une force de mastication d’environ 98% versus une dent saine.

Cela dépend de votre couverture d’assurance.  Les traitements que nous vous suggérons ne sont pas en considération de vos assurances mais bien dans le but de vous prodiguer les soins appropriés et efficaces pour votre santé bucco-dentaire.

La réponse est non. Par contre, pour plusieurs raisons, on devra procéder à la chirurgie lorsque cela est indiqué : la malposition, site infecté, le manque d’espace… L’idéal est de consulter votre dentiste régulièrement qui vous éclairera sur la meilleure alternative pour vous.

Nous recommandons de commencer à voir votre dentiste 6 mois après l’éruption de la première dent.  Cette visite vous permettra de discuter avec l’hygiéniste dentaire des mesures de prévention à prendre avec votre enfant et habituera votre enfant à l’environnement du centre dentaire ainsi qu’à son personnel..  Il repartira avec une belle surprise et le sourire aux lèvres!

Dans la majorité des cas, nous réfèrerons chez l’orthodontiste lorsque les 4 incisives supérieures et inférieures seront présentes en bouche.  Par contre, si nous remarquons que le maxillaire inférieur est plus avancé que le maxillaire supérieur, il faudra consulter le plus rapidement possible.  L’important c’est de consulter votre dentiste régulièrement.

Il arrive très souvent que les incisives centrales inférieures poussent derrière les dents de bébé, il ne faut pas s’en inquiéter. La langue les poussera vers l’avant et fera tomber les dents de bébé. Dans de rares cas, nous aideront la nature et nous procèderont à l’extraction de la dent primaire. L’important c’est de consulter votre dentiste régulièrement.